LABELLISATION PAR LA FFPABC

Logo FFPABC

Le label qualité de la FFPABC est un élément d’identification qui différencie le centre de bilans, et cela depuis la réforme de 2018 qui a considérablement libéralisé la prestation Bilan de Compétences. Le LABEL FFPABC est proposé aux centres de bilans, membres de la FFPABC souhaitant intégrer cette démarche qualité et répondant au cahier des charges de la labélisation. Nous mettons en évidence plusieurs points :

  • C’est le 1er dispositif le plus connu des salariés. C’est dire l’intérêt que porte la personne à ce dispositif qui existe depuis 1992.

• Le label FFPABC a pour caractéristique essentielle d’attirer l’attention des salariés, de l’entreprise, des demandeurs d’emploi… comme étant un critère de fiabilité et de confiance dans une démarche «QUALITÉ» et une « EXPERTISE MÉTIER » de l’accompagnement du bilan de compétences.

•Le bilan de compétences reste LA prestation d’aide à l’accompagnement à la CONSTRUCTION D’UN PROJET. Il se différencie par la confrontation entre l’environnement professionnel (contexte de l’entreprise ou examen global du marché de l’emploi) et ses caractéristiques personnelles, l’intéressé(e) doit dans les circonstances être en situation d’organiser ses priorités professionnelles, de mieux utiliser ses atouts dans des choix de carrière, donc de gérer au mieux ses ressources personnelles.

•Le bilan de compétences peut se faire en tout ou partie en présentiel, à distance et se définit comme un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel (Article L6313-2 – Modifié par LOI n°2018-771 du 5 septembre 2018 – art. 4).

Nombreuses sont les personnes qui n’ont aucune idée sur une éventuelle reconversion professionnelle et qui cependant souhaitent donner un virage à leur carrière. 

• Le label permet également de développer son appartenance à la FFPABC aux valeurs communes. Notre but est de défendre notre métier, de rester en veille sur son évolution et de renforcer sa professionnalisation. 

• La CPME a signé l’accord cadre national interprofessionnel du 14 octobre 2021 pour adapter la loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel» à de nouveaux enjeux. Diffusé par l’Accord National Interprofessionnel, il met l’accent sur ces prestations d’accompagnement à l’employabilité tout au long de sa carrière : « (…) L’état des lieux partagés par les parties signataires montre qu’il est difficile pour les entreprises et les salariés d’évaluer l’impact des actions de formation sur les parcours professionnels hors de l’entreprise.

C’est un point faible dans un contexte où le développement des compétences doit pouvoir être mis en évidence. Une des difficultés particulières, assez largement partagée au-delà des partenaires sociaux, concerne la validation des acquis de l’expérience (VAE). La VAE n’est en effet aujourd’hui pas encore une modalité de reconnaissance des compétences suffisamment développée. Cela s’explique notamment par une procédure qui reste complexe et méconnue. A cet égard, le bilan de compétences doit être mobilisé davantage dans le cadre des plans de développement des compétences des entreprises, notamment pour faciliter les démarches de VAE » – Chapitre 4. « Valoriser les nouvelles modalités de parcours ».

Cette information est importante parce qu’elle renforce l’utilité et la légitimité du bilan de compétences